Clis’Tab2 Des tablettes pour mener des projets avec des élèves avec des troubles autistiques

3 personnes conseillent ce contenu

Une opération de mécénat a permis la mise à disposition de tablettes Android en nombre suffisant pour équiper une classe accueillant des élèves avec des troubles autistiques. Cette opération a permis d’élargir l’expérimentation en cours à de nouvelles applications renforçant l’autonomie et les apprentissages et de mettre en œuvre un projet de classe favorisant l’inclusion en milieu ordinaire. Retour sur les projets menés dans l’unité d’enseignement externalisée de l’école de Villeneuve-le-Comte en Seine-et-Marne.

Des applications pour des apprentissages individuels

Les applications ont été proposées individuellement et à tour de rôle aux élèves. Ceux-ci étaient installés près de l’enseignante qui accompagnait d’autres élèves en activité. Ainsi, elle pouvait répondre immédiatement aux sollicitations éventuelles de l’élève sur des questions techniques. De même, elle pouvait adapter, lorsque l’application le permettait, le niveau de difficulté au niveau de compétence de l’élève. Souvent, elle a fait le choix de changer d’application, pour proposer les activités les plus ajustées aux objectifs d’apprentissage de chacun.

Les tablettes comportaient donc des applications qui pouvaient être très différentes, de l’une à l’autre. Les compétences de la langue orale et écrite ont ainsi été travaillées avec des applications de graphisme et de lecture (Lire avec Sami et Julie, Fasyllabe, ABC Coloring game, J’écris en cursive). Dans les domaines des mathématiques et de la découverte du monde, des applications très variées ont permis de d’aborder des compétences de dénombrement et de calcul, mais aussi la discrimination visuelle, le classement ou la structuration de l’espace et du temps (Count and Match 1 et 2, Matrix Game 1,2 et 3, J’apprends les chiffres, Puzzles pédagogiques, Build it up, Series, Apprendre à lire l’heure). L’enseignante a aussi fait des choix en tenant compte des intérêts des élèves (Coloriages voitures et dinosaures) pour l’apprentissage des nombres.

Une acculturation littéraire

Chaque semaine, un album de la littérature patrimoniale était présenté et lu à plusieurs reprises par l’enseignante au groupe entier. Un travail spécifique sur le lexique et sur la compréhension du texte était réalisé à partir de vignettes associant image et mot, présentes sur la tablette. En prolongement, une animation du récit était diffusée sur une tablette par l’enseignante. L’attention des élèves, qui pouvait s’étioler au fur et à mesure des lectures successives, était de nouveau mobilisée grâce à la tablette et aux vidéos proposées.

Le langage des émotions

Un premier travail sur les différentes émotions a été réalisé, notamment à l’aide de l’application Kidoko, mes émotions, mais aussi à l’aide de cartes puis d’images de personnes recherchées sur un moteur de recherche. Les élèves ont ensuite mimé à leur tour des émotions et se sont pris en photo. Plus tard, ils ont pris des photos d’élèves d’une classe de cycle 1 de l’école qui acceptaient de mimer une émotion particulière. Ces images ont alors été exploitées pour développer le langage des émotions et y associer des attitudes perceptibles sur un visage. Dans un moment d’inclusion, les photos de visages ont été présentées sur tablette, à tour de rôle par un élève de la classe, aux autres élèves en regroupement. En plus des aspects relationnels développés entre les élèves, c’était aussi une occasion de développer leur langage.

Chanter ensemble

Disposant sur chaque tablette d’une application musicale (Piano Lessons Kids, Animals Piano, Baby Piano), l’enseignante a débuté son projet en tentant de faire jouer les élèves ensemble, mais écouter les autres et jouer en même temps était très difficile. Les tablettes ont alors été utilisées pour capter l’attention des élèves au moment de l’apprentissage d’un chant. L’écoute s’en trouvait davantage mobilisée et les retours en arrière, les répétitions d’un extrait étaient adaptées en fonction des besoins.

Des applications pour renforcer les apprentissages

Lorsqu’il la demandait, la tablette pouvait être utilisée par l’élève pendant des moments de détente ou d’activité autonome. Des élèves utilisaient essentiellement la tablette comme renforçateur. Certains visionnaient des vidéos que l’enseignante leur avait déjà montrées. D’autres réécoutaient une musique chantée en regroupement en vue du spectacle de fin d’année et allait également, de lui-même, sur une application pour faire des calculs. Comme ils savaient comment se connecter et naviguer sur internet - ce qui atteste de certaines compétences numériques - il était important de toujours rester vigilant sur ce qu’ils faisaient.
Lors des activités individuelles encadrées par les animateurs, certaines applications plus spécifiques permettaient de renforcer les savoirs abordés avec l’enseignante (Basic, Progress, Préschool).

Pour en savoir plus sur le dispositif Clis’Tab1

Lien : Clis’Tab2 : le bilan complet de l’expérimentation sur Éduscol

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Pour rester informé, abonnez-vous à la lettre d'information Prim à bord

Ce formulaire renvoie vers le serveur de liste. Un lien de validation vous sera envoyé afin de confirmer votre inscription.

Pour vous désabonner de la liste, suivez ce lien.