Un projet d’album numérique dans le cadre de la liaison GS-CP

7 personnes conseillent ce contenu

Comment enrichir un projet numérique ?
L’école maternelle Simone Branglidor, de la circonscription de Trinité, a mené l’année dernière un projet d’album numérique dans le cadre de sa liaison GS-CP avec l’école élémentaire d’Occuline Amazan.
Cette année, l’équipe a décidé de renouveler l’expérience en utilisant cette fois-ci, des outils et ressources numériques proposés lors d’une animation pédagogique.
L’accompagnement de l’enseignant référent numérique est fondamental.

Retour sur le projet initial intitulé « Une petite goutte d’eau ».
Le projet de 2015-2016 a été motivé par l’envie première d’expérimenter l’usage du numérique en classe de maternelle, en cohérence avec l’un des axes de son projet d’école « Faire entrer l’école dans l’ère du numérique ».
L’objectif principal de l’action était de mener un projet d’écriture en liaison avec les CP. En dépit des difficultés liées au besoin de matériel, toute l’équipe pédagogique s’est entièrement investie et a voulu relever le défi.
Le travail en ateliers a été indispensable, notamment pour les séances de production d’écrits en dictée à l’adulte ou les prises de sons. Chaque enseignant a été chargé d’un atelier suivant ses compétences :
□ Atelier musical pour la création d’une ritournelle à la guitare,
□ Atelier de production d’écrits
□ Atelier de prise de sons pour l’enregistrement des textes mis en voix
Le montage et les prises de vue des images de l’album ont été réalisés conjointement par les enseignants et les ATSEM.
L’équipe a appliqué le principe du Bring Your Own Device (BYOD), en se dotant d’un appareil photo numérique, de smartphones, d’un ordinateur portable et d’un logiciel de montage très connu.

Les plus-values pédagogiques d’un tel projet numérique
Hormis l’émulation générée par le projet, l’équipe pédagogique a noté un plus grand investissement des élèves, motivés par l’utilisation du matériel et l’idée de créer leur propre album. Les séances de langage ont permis une amélioration des compétences langagières, notamment pour les élèves à besoins particuliers (BEP). Les ATSEM ont vu leurs compétences valorisées lors des séances de travail avec les outils numériques. Cette expérimentation a confirmé le rôle complémentaire des ATSEM. Ce duo constitue donc un atout majeur dans la réussite des élèves. Les parents ont été tenus informés des différentes étapes du projet jusqu’au résultat final. Lors d’une rencontre de fin d’année, ils ont été invités à visionner l’album réalisé.

Un projet enrichi et interdisciplinaire
Cette année, l’équipe a décidé d’enrichir le projet initial suite à une formation en circonscription.
Une animation sur les outils de communication à distance en maternelle a permis aux enseignants de repenser leur projet, tant sur les modalités de travail que sur l’utilisation d’outils numériques pertinents.
Cette nouvelle mouture accentuera l’aspect interdisciplinaire déjà engagé, en mêlant séances de langage, de repérage, d’arts visuels et d’éducation musicale, au moyen du numérique.
C’est ainsi que le projet évoluera vers une réécriture complète de l’album ayant pour contexte l’environnement proche des élèves, toujours en collaboration avec les enseignants de CP. Cette année, l’histoire de la petite goutte se déroulera donc en Martinique ! 

De divers usages pédagogiques du numérique

Grâce aux visites virtuelles créées et commentées par les enseignants, les élèves pourront, sans contrainte de déplacement, s’approprier des lieux du patrimoine martiniquais.
Il s’agira aussi d’impliquer davantage les élèves à la manipulation d’outils numériques (prise de photos, enregistrement) dans le cadre de séances spécifiques. La prise en main d’un nouveau logiciel de montage présenté en animation pédagogique et la mise à disposition de matériel par la circonscription amélioreront la qualité des productions.

Cette année, le challenge sera d’optimiser l’Espace Numérique de Travail « Colibri » mis à disposition par l’académie Martinique. Il facilitera la liaison GS/CP, les échanges entre les porteurs du projet pour un travail d’équipe renforcé. Et il permettra aussi, de valoriser et de diffuser la production finale. Les parents pourront quant à eux suivre pas à pas les étapes du projet revisité en accédant à via leur espace personnel aux différentes applications ( blog , cahier de textes, cahier multimédia etc.)

Ce projet est un exemple de pratique de classe de maternelle qui allie innovation pédagogique et mise en œuvre de la liaison GS-CP.
Il nous tarde de découvrir ce nouvel album numérique aux couleurs locales !

Article rédigé par C.Sainsily, ERUN de la circonscription de Trinité, grâce aux interviews accordées par M.Ludon directeur de l’école et M.Bagot et Priou enseignants de GS.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Pour rester informé, abonnez-vous à la lettre d'information Prim à bord

Ce formulaire renvoie vers le serveur de liste. Un lien de validation vous sera envoyé afin de confirmer votre inscription.

Pour vous désabonner de la liste, suivez ce lien.