Une typologie des 5 types d’aides technologiques à l’apprentissage

Pas d'avis pour le moment

Dans cet article, Jean Chouinard, conseiller pédagogique au RÉCIT national en adaptation scolaire, propose une typologie qui illustre les 5 types d’aides technologiques à l’apprentissage.

L’auteur entend par « Aide à l’apprentissage », une aide technologique utilisée par l’élève pour « l’assister » dans son apprentissage en lui permettant de contourner, palier, ou compenser une difficulté marquée et persistante ou une incapacité à réaliser une tâche, à développer une compétence ou à atteindre un état qui lui serait difficile de réaliser, de développer ou d’atteindre sans le recours à cette technologie.

Cette aide technologique doit offrir des modalités qui misent sur les capacités de l’élève de façon à lui permettre de combler son besoin pédagogique.

L’aide technologique à l’apprentissage doit principalement être centrée sur l’atteinte de l’autonomie de l’élève. Cette aide doit lui conférer un rôle actif, lui permettant de créer, de produire, de collaborer, d’interagir et de communiquer. Plus précisément, les aides à l’apprentissage sont principalement des logiciels-outils. Les logiciels ou applications de type « exerciseurs » doivent plutôt être classés comme aides à l’enseignement ou aides à la rééducation.

Jean Chouinard, au regard des 5 types d’aides, détaille des pistes pédagogiques pratiques et des outils numériques dont pourra se saisir l’enseignant dans sa pratique.

Lien : Une typologie des 5 types d’aides technologiques à l’apprentissage

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Pour rester informé, abonnez-vous à la lettre d'information Prim à bord

Ce formulaire renvoie vers le serveur de liste. Un lien de validation vous sera envoyé afin de confirmer votre inscription.

Pour vous désabonner de la liste, suivez ce lien.